Posts Tagged ‘personnes en danger’

Action Urgente avec Amnesty à Paris 13

novembre 12, 2013

P1050654UNE ACTION URGENTE D’AMNESTY INTERNATIONAL EST LANCÉE ! …

ET SI VOUS PRENIEZ UNE HEURE POUR SAUVER UNE VIE ?

Tel est le slogan d’un mode d’action rapide et efficace qui, depuis 40 ans, permet à Amnesty International de venir en aide à des personnes en danger, des personnes dont les droits humains sont bafoués et dont l’intégrité physique et la vie sont menacées de manière imminente.

Les 5 et 6 novembre 2013, les jeunes d’Amnesty à l’université Paris 13 ont célébré à leur manière le 40ème anniversaire d’un mode d’action qui est au coeur de l’identité du mouvement et a prouvé son efficacité en ayant dans un cas sur trois un impact positif sur des situations de graves violations telles que l’arrestation arbitraire, la privation de soins en détention, le risque de torture, d’exécution, de disparition forcée.

Lorsqu’une menace de ce type est connue d’Amnesty International, les chercheurs publient aussitôt une Action Urgente. En 48h, les membres du réseau Actions Urgentes sont alertés et écrivent un courrier, email ou fax pour faire pression sur les autorités responsables. Ces milliers de courriers envoyés du monde entier montrent aux autorités ciblées que la victime est connue, que sa situation est documentée et suivie au niveau international. C’est pourquoi ces messages sont une arme de dissuasion massive pour empêcher les violations ou en prévenir d’autres.

Plus ce réseau d’Action Urgentes se développera, plus il sera efficace, et l’objectif de l »Antenne-Jeunes de Paris 13 était donc d’inciter étudiants et personnels à le rejoindre en laissant leur coordonnées. En marge de l’exposition illustrant ce mode d’action, Amnesty à Paris 13 a choisi de mettre un coup de projecteur sur deux exemples emblématiques (Rebiya Kadeer, défenseure des droits des Ouïghours en Chine, détenue de 1999 à 2005, et le tout premier prisonnier libéré grâce à une Action Urgente en 1973, le professeur et syndicaliste brésilien Luiz Basilio Rossi), à travers une mise en scène que vous découvrirez dans cette vidéo : .

Merci aux dizaines de personnes qui ont accepté de laisser leurs coordonnées pour rejoindre le réseau d’Actions Urgentes et à toutes celles qui ont participé à notre action ! Vous pouvez vous inscrire à ce réseau à tout moment en cliquant sur ce lien :

http://www.amnesty.fr/Mobilisez-vous/Rejoignez-nous/Rejoignez-un-reseau-d-action-en-ligne/Reseau-d-actions-urgentes

Cécile Coudriou

« Marathon des signatures » 2012 : tous sur la ligne de départ ! (Cécile Coudriou)

décembre 1, 2012

CARTE-MARATHON-RECTOChaque année, autour du 10 décembre, date anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, Amnesty International lance un Marathon des signatures, mobilisation mondiale en faveur de « personnes en danger », c’est-à-dire dont les droits fondamentaux sont ou ont été bafoués dans divers pays du monde.

Non, on ne chausse pas ses baskets pour parcourir des kilomètres, mais on répond à un appel à la solidarité internationale en signant des pétitions ou en écrivant des messages de soutien.

Cette année, c’est du 7 au 16 décembre que tous les citoyens du monde pourront « courir » ce Marathon, en ligne sur le site dédié marathondessignatures.org ou sur le terrain, partout en France et dans 80 pays du monde. Certains auront déjà fait leur « échauffement », en découvrant en amont sur la page thématique Facebook « Unis pour défendre leurs droits » les 12 situations  emblématiques de graves violations des droits humains combattues par Amnesty International. (https://www.facebook.com/AmnestyPersonnesEnDanger?fref=ts)

L’ONG  défend et promeut les droits civils et politiques, comme celui d’exprimer pacifiquement son désaccord avec un gouvernement sans risquer harcèlement, emprisonnement arbitraire et torture, ou celui d’être homosexuel sans risquer le viol et l’assassinat, ou encore celui d’être jugé et emprisonné dans le respect du droit ; mais elle défend également depuis 2001 les DESC, droits économiques, sociaux et culturels, qui supposent  un accès à des conditions de vie respectant la dignité humaine, et c’est pourquoi elle dénonce par exemple les expulsions forcées sans relogement,  ou l’impossibilité de vivre dans un environnement sain, parce qu’une multinationale a occasionné une telle marée noire détruisant tout moyen de subsistance.

NoxoloNogwaza-AfriqueduSudCes personnes ont un nom, un visage, une histoire, que l’on peut découvrir jour après jour, grâce au dispositif numérique « Storify » : chaque jour, de courts extraits sont postés sur les réseaux sociaux par des « ambassadeurs en ligne », militants d’Amnesty ou personnalités qui nous soutiennent. Ces personnes, ce sont par exemple Islam Oumarpachaiev, jeune tchéchène enlevé, emprisonné et torturé pour avoir posté sur un forum un commentaire critique de la police ; Albert Woodfox et Herman Wallace, 2  américains détenus dans des conditions inhumaines depuis 40 ans dans la prison d’Angola ; Noxolo Nogwaza, jeune lesbienne activiste violée et assassinée en raison de son orientation sexuelle, Azza Hilal Ahmad Suleiman, egyptienne molestée pendant les manifestations en Egypte ; Girifina, groupe de jeunes soudanais harcelés parce qu’ils militent pour la démocratie au Soudan ; la communauté de Bodo qui poursuit son combat contre Shell et les dégâts que cette entreprise a causés dans le Delta du Niger auNigéria…Bodo Nigeria

Le Marathon des signatures, c’est l’occasion de mettre un coup de projecteur sur ces visages et ces histoires, et de leur offrir un porte-voix en direction du grand public, grâce à la fois à cette présence sur internet et sur le terrain, et grâce également aux artistes et personnalités qui nous apportent leur soutien, chacun à leur manière, à travers l’écriture, la parole et la musique :abd-al-malik-2gyhoo un grand merci à l’écrivain Marc Lévy, le rappeur Abd Al Malik, le groupe Moriarty, l’avocat Robert Badinter, l’humoriste Guy Bedos ou encore le groupe Milk Coffee & Sugar.

Pour l’édition 2011, et les 50 ans d’Amnesty International, on a compté plus d’1.3 millions d’actions : signatures, lettres, messages de soutien. Cela a permis à Amnesty International de renforcer ses actions  en faveur des personnes en danger à travers le monde tout au long de l’année 2012.

Pour cette édition 2012, l’objectif est de battre ce record, d’aller toujours plus loin dans la mobilisation du grand public, et de faire participer encore plus de citoyens à ce Marathon des signatures en faveur des droits humains.

Alors, rendez-vous sur la ligne de départ le 7 décembre !!

Et en attendant, découvrez le vidéo-clip de la chanson écrite par Abl AL Malik pour Amnesty International, absolument magnifique !

https://www.youtube.com/watch?v=_bCAyospyKM

Marathon des signatures 2011, en 3 étapes à Paris 13

décembre 19, 2011

Quoi de neuf dans l’édition 2011 du Marathon des signatures, l’un des nos rendez-vous annuels avec Amnesty International à Paris 13  ?  3 étapes au lieu de 2 cette année, et un autre type de renfort pour les membres de l’Antenne-Jeunes : les étudiants du Master Coopération Internationale et ONG de l’UFR Droit, tout aussi motivés pour contribuer sur le fond que sur la mise en scène…

Mais commençons par notre PREMIÈRE ÉTAPE, le lancement dès le 3 décembre, du Marathon en ligne sur le site, dédié « marathondessignatures.com ».

Pour cela, les membres de l’Antenne-Jeunes ont largement distribué partout sur le campus la « cart’com »  invitant à signer sur le site. Ils ont également décoré la salle informatique de l’UFR Communication aux couleurs du Marathon, pour faire découvrir le site sur place, tout en annonçant les deux étapes suivantes…

Difficile de mesurer l’impact de cette opération, même si on sait qu’elle aura forcément contribué à la visibilité du Marathon des signatures : combien auront signé sur le site, combien auront au moins appris l’existence du Marathon, combien enfin auront tout simplement découvert l’action d’Amnesty international et auront eu envie de venir suivre les autre étapes grâce à la première ?

DEUXIÈME ÉTAPE, L’ÉVÉNEMENT MARATHON DES SIGNATURES LUI-MÊME :

Quelle équipe ce 8 décembre,  pour la « course aux signatures » au forum de Paris 13 !… Certains restent au stand pour y donner des infos ou commenter l’expo, d’autres se déploient dans le forum et aux alentours pour aller vers les gens, les faire signer mais aussi les inviter à venir assister à notre petite mise en scène…

À midi trente, puis de nouveau à 13h,  nous interprétons la saynette que nous avons préparée avec soin. Le dispositif est à la fois très simple et  très symbolique d’Amnesty International : sur une scène décorée de nos célèbres bougies et de lanternes portant l’effigie des 5 cas que nous avions retenus,  5 personnes sont enfermées dans un périmètre délimité par un ruban jaune comme sur une scène de crime. Pour mieux incarner ces « personnes en danger », ils portent un masque blanc et tiennent devant eux un panneau avec le visage de leur « personnage ». À l’extérieur de cette zone, se tiennent des « marathoniens » d’Amnesty avec leur dossard jaune.  Après une brève introduction à la raison d’être d’Amnesty International, le texte alterne extraits de la Déclaration universelle des droits de l’homme correspondant à la violation du droit subie par l’une des « personnes en danger », la présentation de son cas par cette personne elle-même, et enfin, un appel à l’action lancé par l’un des militants. À la fin de la scène, le ruban est coupé et les prisonniers sont ainsi libérés.

TROISIÈME ÉTAPE : autour du thème « RUSSIE ET DROITS HUMAINS », rencontre avec une jeune femme tchétchène (dont le nom est tû ici à sa demande) venue nous parler de son activité militante au sein de l’ONG « Mémorial » pour combattre les terribles violations que subit son peuple : atteintes à la liberté d’expression, harcèlement,  enlèvement, torture et assassinat des défenseurs des droits.

À l’heure de la pause déjeuner (et malheureusement en pleine période d’examens un 13 décembre…) c’est tout de même un peu plus d’une trentaine de personnes, étudiants et membres du personnel, qui vient l’écouter mais aussi lui poser des questions en toute simplicité. Ce format plus intime – une rencontre plutôt qu’une conférence – a finalement fair ressortir l’intensité d’un tel moment : se retrouver face à une personne dont le combat pour les droits humains représente tellement plus de risques que pour nous, et qui pourtant fait preuve de tant de détermination et de calme est toujours une sacrée leçon d’humilité et une source d’inspiration irremplaçable.

LE MARATHON SE CLÔT sur des impressions très fortes, de beaux souvenirs qui auront soudé l’équipe, et puis surtout, des résultats très concrets : 1757 signatures récoltées sur pétition papier (Mexique : 453 ; Corée du Nord : 390 ; Nigéria : 309 : Russie : 306 ; Iran : 299), et quelques nouveaux contacts pour étoffer notre équipe de l’Antenne-Jeunes. Un grand merci à tous les Marathoniens, et en attendant de découvrir le vidéo-clip de notre événenemt, voici un lien vers le diaporama flickr de toutes nos photos souvenirs.

http://www.flickr.com/photos/cc75/sets/72157628355117387/show/