Posts Tagged ‘femmes’

Amnesty International à Paris 13 se mobilise pour les droits des femmes en Egypte

avril 4, 2015

IMG_5399

Pour l’édition 2015 du « Printemps des Droits Humains », tous les jeunes d’Amesty International France relaient une campagne mondiale qui s’intitule « Mon corps, mes droits ». Il s’agit de sensibiliser le grand public à ce que l’on appelle les droits sexuels et reproductifs, c’est-à-dire la possibilité pour chacun de prendre des décisions éclairées et de faire librement des choix concernant sa santé, son corps, son identité de genre, sa vie sexuelle et procréative, sans discrimination, sans violence et sans crainte de poursuites judiciaires ; cela signifie notamment être à l’abri des violences sexuelles, des mutilations génitales féminines, des grossesses, avortements, stérilisations et mariages forcés.

Les jeunes d’Amnesty International à l’université Paris 13 ont choisi de se concentrer sur un volet particulier de cette campagne, et de mettre en avant le combat contre le cercle infernal de discrimination, violences et injustice auquel sont confrontées les femmes en Egypte.

L’action d’Amnesty International a deux objectifs :

  1. faire en sorte que les autorités égyptiennes s’engagent à élaborer et à mettre en œuvre une stratégie exhaustive de lutte contre les violences sexuelles et la discrimination, en étroite collaboration avec les groupes de défense des droits des femmes et le Conseil national pour les femmes
  2. que les autorités égyptiennes libèrent immédiatement et sans conditions tous les prisonniers d’opinion, c’est-à-dire toutes les personnes détenues uniquement pour avoir exercé pacifiquement leurs droits fondamentaux.

Comme toujours, pour atteindre ses objectifs, l’ONG combine l’approche plaidoyer auprès des autorités et la sensibilisation de l’opinion publique, pour inviter chacun à faire pression sur ces mêmes autorités grâce à la signature de pétitions : Dans ce cas précis, une pétition adressée au président Al-Sissi lui sera remise en Juin 2015. Pour accroître son impact, il est indispensable d’atteindre une « masse critique » de signatures : que chacun retrousse ses manches pour y contribuer !

IMG_5406

C’est pourquoi les jeunes d’Amnesty à Paris 13 ont tenu un stand information/pétition et sont allés à la rencontre de tous les étudiants et personnels qui passaient par le forum du campus de Villetaneuse : jusqu’ici, 502 signatures ont été récoltées et une centaine de brochures sur la campagne « Mon corps, mes droits » ont été distribuées. (Vous pouvez toujours signer cette pétition en ligne en cliquant sur ce lien : http://www.amnesty.fr/Nos-campagnes/Mon-corps-mes-droits/Actions/Egypte-doit-mettre-fin-aux-violences-contre-les-femmes-14215)

Prochaine étape pour poursuivre la réflexion et l’échange, le 7 avril à 13h30 en salle C 101 de l’UFR Communication : une projection gratuite du film « Les Femmes du Bus 678 », suivie d’un débat sur les droits des femmes en Egypte. Ce film, réalisé en 2011 par Mohamed Diab, nous fait découvrir trois femmes d’aujourd’hui, Fayza, Seba et Nelly : elles ne sont pas issues du même milieu, leurs vies sont totalement différentes, mais elles vont néanmoins s’unir pour combattre le machisme et l’impunité qui sévissent partout au Caire, dans les rues, dans les bus et dans leurs maisons.  Comment réagira l’atypique inspecteur Essam lorsqu’il devra mener une enquête ? Qui sont ces mystérieuses femmes qui ébranlent une société basée sur la suprématie de l’homme ?

Pour le découvrir, et pour en savoir plus sur l’action que vous pouvez menez avec Amnesty International, venez nombreux à cette projection-débat mardi 7 avril !

Affiche Egypte

L’AJ Paris 13 soutient les saoudiennes qui prennent le volant vers leur liberté

mars 16, 2012


L’interdiction de conduire, tout un symbole !

Difficile à croire, vue d’ici, et pourtant bien réelle, l’interdiction de conduire imposée aux femmes en Arabie saoudite, même lorsqu’elles sont titulaires de permis internationaux et sont libres de conduire ailleurs dans le monde…

Imaginez les implications d’un tel système de « tutelle » masculine : « Le fait de ne pas autoriser les femmes à prendre le volant en Arabie saoudite constitue un immense obstacle à leur liberté de mouvement et limite fortement leur capacité à accomplir comme bon leur semble des activités quotidiennes telles qu’aller au travail ou au supermarché, ou encore aller chercher leurs enfants à l’école, a souligné Philip Luther, directeur adjoint du programme Moyen-Orient et Afrique du nord d’Amnesty International.

Cette vidéo permet de mieux saisir ce que ces femmes saoudiennes vivent :

Le ministre de l’Intérieur a officiellement interdit aux femmes de conduire en Arabie saoudite depuis 1990, à la suite d’une manifestation organisée par un groupe de femmes qui ont défilé à bord de leurs véhicules pour contester une interdiction relevant du droit coutumier en vigueur jusqu’alors. L’an dernier, des militantes ont relancé la campagne pour protester contre cette interdiction. Baptisée Women2Drive et relayée sur Facebook et Twitter (http://www.facebook.com/Women2Drive), cette campagne encourage les femmes à conduire dans le cadre de leurs activités quotidiennes normales plutôt qu’à organiser des rassemblements à bord de leurs véhicules.

Des dizaines de femmes ont participé à cette action ; quel courage quand on sait qu’un grand nombre d’entre elles ont été arrêtées et forcées à signer un engagement à ne jamais conduire de nouveau, et plus choquent encore, Au moins une d’entre elles a été jugée et condamnée à dix coups de fouet pour avoir défié cette interdiction !

En septembre 2011, sans doute inquiet de l’effet catalyseur des mouvements de révolte au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, le roi Abdullah a annoncé que les femmes seraient autorisées à voter et à se présenter aux élections municipales, le seul scrutin universel du pays – à partir de 2015 – et qu’elles pourraient être nommées au Conseil consultatif, un organe qui conseille le roi.

Ce sont de maigres avancées, et les militants pour les droits des femmes continuent donc à faire campagne pour mettre un terme à une discrimination fondée sur le genre qui est ancrée dans la législation et les pratiques. Les femmes ne peuvent toujours pas voyager, exercer une activité rémunérée, suivre des études supérieures ou se marier sans la permission d’un tuteur de sexe masculin.

Amnesty International considère cette interdiction comme le symbole des nombreux domaines dans lesquels les femmes du royaume continuent à voir leurs droits fondamentaux fortement restreints. C’est pourquoi elle appelle tous les citoyens du monde à montrer en images leur solidarité avec les militantes saoudiennes, afin de soutenir ces femmes qui prennent le volant vers leur liberté ! Le procédé est simple : se prendre en photo au volant avec ce message « Nous soutenons les femmes saoudiennes qui prennent le volant vers leur liberté », puis l’envoyer à l’adresse photos@amnesty.fr pour qu’elle soit ajoutée au diaporama de pétition/photo sur flrick ! (Voici le lien : http://www.flickr.com/photos/amnestyfrance/sets/72157629160245296/)

ALLEZ, EN VOITURE, ET FAITES COMME NOUS,  MONTREZ VOTRE SOUTIEN AUX FEMMES SAOUDIENNES !

Cécile Coudriou

Ce diaporama nécessite JavaScript.