Posts Tagged ‘Antennes-jeunes’

Rentrée 2015 : C’est reparti pour Amnesty International à l’Université Paris 13 !

octobre 11, 2015

12047144_876155445813736_7899709855225425291_n

À l’Université Paris 13, on a la chance pour bien commencer l’année d’avoir un événement comme « Les Midis de la rentrée », forum d’associations organisé par le service communication, et comme à chaque rentrée, cela permet à notre groupe « Amnesty à Paris 13 » de faire sa première opération de visibilité et de recrutement. En ce jeudi 24 septembre entre midi et 14h, les étudiants – curieux de connaître les opportunités qu’offre notre université en dehors des enseignements – se pressaient aux divers stands installés au forum. Une bonne occasion d’expliquer ce qu’est Amnesty International, en quoi consiste une « Antenne-Jeunes », et quel type d’action en faveur des droits humains on peut mener sur un campus. Une douzaine de personnes ont accepté de nous laisser leurs coordonnées afin d’être conviées à nos prochaines réunions et / ou à nos événements et actions. Voici une petite vidéo d’une édition précédente des Midis de la Rentrée pour voir comment on fait passer notre message :

15 jours après ces « Midis de la Rentrée », on a tenu notre première réunion, c’était jeudi dernier entre 13 h et 14h, et c’est toujours un moment important, une sorte de test qui permet de commencer à mesurer l’écart entre simple curiosité passagère et réelle volonté de s’investir. C’est donc avec grand plaisir que nous avons découvert que nous étions six dès la première rencontre !

photoNous avons pris le temps de faire connaissance, et de demander à chacun ce qui l’avait motivé(e) à venir et ce qu’il connaissait ou attendait d’une expérience avec Amnesty. C’est important de pouvoir échanger en toute simplicité quel que soit notre niveau de connaissance de l’association. Ce qui est ressorti le plus de ces premiers échanges c’est une envie de s’ouvrir davantage à ce qui se passe dans le monde, pour à la fois mieux comprendre et pouvoir agir contre toutes les injustices, tout ce qui nous indigne. Ont été évoquées par exemple les questions des victimes civiles dans les guerres, les enfants soldats, la lutte contre la peine de mort et la torture, et la défense des droits des réfugiés.

Une autre idée maîtresse pendant cette première réunion est que chacun peut apporter quelque chose à notre action au service des droits humains, selon ses talents et ses points forts particuliers, et cette année, c’est un début prometteur ! En effet, l’une des nouvelles recrues fait du théâtre – ce qui peut être précieux pour les prises de parole en public et les saynettes ou happenings que nous créons parfois – et un autre est chanteur de rap, autant d’éléments qui peuvent nous aider à faire passer nos messages d’une manière créative et originale. À suivre… La semaine prochaine, on se retrouve même heure même lieu (UFR Communication, salle G 102) pour approfondir la présentation d’Amnesty International et de nos diverses thématiques de campagnes.

affiche-En attendant, un premier événement était d’ores et déjà prévu, comme l’a expliqué Léa, actuelle responsable de l’Antenne-Jeunes : une conférence-débat sur le thème de la justice internationale, intitulée « Pas de Paix sans Justice ». Elle sera co-animée par une enseignante en droit international de Paris 13, Alina Miron, et Aymeric Elluin, salarié au Secrétarait National d’Amnesty International France en charge de la campagne « Armes et Impunité ».

Tout le monde est donc convié à se joindre à nous pour cette première action lundi 12 Octobre à 17h30 en amphi 6, nous vous espérons nombreux !

Cécile Coudriou

Comment ranimer la flamme Amnesty à chaque rentrée?

octobre 19, 2014

10710329_1500126830266805_1537504275087175992_oValentin Pichon, jeune membre d’Amnesty et contributeur bénévole au magazine des jeunes « AJ! » a interviewé nos 2 co-responsables de l’Antenne-Jeunes « Amnesty à Paris 13 », Léa Antoni et Marion Legras. Voici les 3 questions qu’il leur a posées autour du thème : comment ranimer la flamme Amnesty à chaque rentrée ?

Valentin : « Comment, après deux ou trois mois de vacances d’été et certainement quelques départs (de l’AJ, de l’établissement l’accueillant), attirer de nouveau, faire parler de l’AJ ?
Léa : Déjà, c’est plus facile quand il y a, comme à Paris 13, un « référent » permanent d’Amnesty, en l’occurrence Cécile Coudriou, qui enseigne ici. Ce serait bien qu’il y en ait plus souvent dans les facs et les lycées ! Par ailleurs, depuis que j’ai intégré l’AJ de Paris 13 il y a un peu plus de 2 ans j’ai pu remarquer que malgré le départ de certains étudiants qui ont fini leur cursus, il reste le plus souvent 1 membre ou 2 qui arrivent à faire redémarrer l’AJ, avec une action visibilité dès le début de l’année, on ne peut pas louper notre stand, notre nappe et nos « superbes » dossards jaunes !

Comme dans beaucoup d’universités, le moment idéal est le forum des associations qui se tient dès le mois de septembre, et nous permet de faire connaître l’AJ aux étudiants et d’en recruter de nouveaux. Ensuite on rappelle notre présence grâce à des affiches avec nos coordonnées (C’est par ce biais que j’ai moi-même adhéré à l’AJ de Paris 13.)

Valentin : Quelles-sont vos éventuelles idées d’actions fédératrices ?

IMG_4358Marion : Ce qui mobilise, c’est de parler tout de suite concrètement des actions passées, notamment l’opération « 10 jours pour signer » en faveur de personnes en danger, la défense de la liberté d’expression, la lutte contre la peine de mort ou la torture, et surtout, de montrer qu’Amnesty, ça marche ! Il faut aussi parler très vite des projets à venir, et de la possibilité d’organiser des événements de natures très différentes : festif, participatif et créatif ou plus classique, comme une projection-débat, une rencontre avec un témoin, etc…

Valentin : Comment rassembler sur la durée ?

Léa : Il faut d’abord qu’il soit facile de prendre – et reprendre – contact avec les membres de l’AJ et c’est pour çà qu’on a créé un groupe Facebook et un blog pour notre AJ. Au cours de l’année, les anciens comme les nouveaux peuvent être informés de tout ce que fait l’AJ, ses réunions et ses actions.

Ensuite, c’est la convivialité et la diversité des actions menées qui donne envie de rester !

IMG_4318

Printemps des Droits Humains 2013 à Paris 13 !

avril 15, 2013

578257_491245164268106_1062346266_nEt voilà, le printemps est de retour, et  c’est aussi l’occasion de lancer notre opération  « Printemps des droits humains », reprise comme chaque année par toutes les Antennes-Jeunes de France.

Pour l’édition 2013, un autre volet de la campagne mondiale « Exigeons la dignité », déjà relayée à Paris 13, a été retenu : Stop aux expulsions forcées dans les bidonvilles, avec un coup de projecteur sur le Cambodge, le Brésil et le Nigéria.

Difficile à croire, mais pourtant tristement vrai, plus d’un milliard de personnes vivent dans des quartiers informels ou des bidonvilles aujourd’hui, pour des raisons multiples : exode rural, conflits, catastrophes naturelles, changements climatiques ou spéculation foncière…

Ces populations sont extrêmement fragilisées car la question de l’habitat n’est que l’une d’une série de violations des droits fondamentaux : accès à l’eau et à des installations sanitaires, à la sécurité, à l’éducation… Lorsqu’elles ne sont pas victimes d’intimidations et de menaces parce qu’elles osent se révolter contre leur condition, ces personnes vivant dans des bidonvilles ont de toute façon beaucoup de difficultés à avoir accès à la protection de leurs droits par la justice.

De nombreux gouvernements font fi des normes internationales et n’hésitent pas à procéder à des expulsions massives pour détruire des quartiers entiers. Leur objectif ? Pouvoir mener à bien des projets d’urbanisme tels que des chantiers « d’embellissement », ou des grands projets d’aménagement liés par exemple à l’accueil de compétitions sportives ou autres événements : après les Jeux olympiques de Pékin (2008), c’est la Coupe du monde de football au Brésil (2014), et les Jeux olympiques de Rio (2016) qui vont malheureusement s’accompagner d’expulsions forcées massives.

Comment définit-on une expulsion forcée ? Les critères sont clairs : contrainte et absence de concertation, de protection juridique ou d’indemnisation. Il faut également rappeler que ce genre d’expulsion est considéré comme illégal au regard des normes internationales établies par les Nations Unies.

Pour interpeller le grand public, sensibiliser au fait qu’un toit est un droit, que chacun a le droit de vivre dans la dignité et le respect de ses droits fondamentaux, nous organiserons une opération sur le campus de Paris 13 le 16 avril 2013 entre 12h et 14h :

523499_497081210351168_723903368_n– stand d’information et appel à la solidarité sous une forme créative, à travers la fabrication d’origami en forme de maison, sur laquelle on pourra inscrire ce message en portugais : »Nós apoiamos sua luta contra as remoções forçadas » (« Nous soutenons votre lutte contre les expulsions  ») et ensuite écrire ou dessiner ce que l’on souhaite ajouter.

– diffusion de spots sur la campagne « Stop aux expulsions », et découverte sur ordinateur du site http://respectmyrights.org/housing, pour mieux comprendre ce qu’est la réalité d’une expulsion.

– proposition d’une pétition-photo à tous les sportifs, avec sur leur dossard le logo de la campagne, pour appeler le Brésil à ne pas procéder à des expulsions massives sous prétexte que deux événements sportifs majeurs vont se dérouler dans le pays.

Alors on vous attend nombreux au forum de Villetaneuse ! Pour vous montrer à quel point notre mobilisation et notre solidarité sont importantes pour ces populations, voici l’une des vidéos de la campagne :

C’est la rentrée d’Amnesty à Paris 13 !

septembre 25, 2012

C’est donc la rentrée pour l’Antenne-Jeunes d’Amnesty International aussi !

Mardi 25, mercredi 26 et jeudi 27, le Forum du campus de Villetaneuse accueille en fanfare tous les étudiants de Paris 13 qui sont curieux de savoir tout ce que l’on peut y faire en plus de ses études !

Au programme :

– Des stands d’information des différents services et des associations étudiantes de l’Université, dont notre stand Amnesty : avec sa couleur jaune typique, vous ne pourrez pas le rater !

– Une déambulation de la « nano-fanfare » de la compagnie de cirque Cheptel Aleïkoum, le mardi 25 et une animation théâtre de la compagnie Teknaï, le mercredi 26.
– Un studio photo où les étudiants pourront se faire tirer le portrait.
– Un quiz découverte du campus avec des cadeaux à gagner.

L’Antenne-Jeunes n’allait pas laisser passer cette occasion de se faire connaître et d’agrandir son équipe ! Pendant 3 jours, nous tiendrons donc l’un des stands pour présenter Amnesty International à tous les étudiants de l’Université Paris 13, et surtout, expliquer en quoi consiste une Antenne-Jeunes, comment on peut s’y impliquer pour participer à des action en faveur des droits humains depuis sa fac, dans la bonne humeur, avec d’autres jeunes qui partagent le même idéal de justice et de respect.

On a le projet d’organiser comme chaque année des actions et des événements sur le campus, et bien sûr, la porte est grande ouverte à nos réunions de préparation: an a besoin de vos idées, et plus on est de fous…

Alors, les 25, 26 et 27 septembre, arrêtez-vous au stand Amnesty International et venez échanger avec nous ! Si vous avez envie de faire des rencontres sympas au-delà de votre propre classe tout en vous sentant utile à une cause, rejoignez-nous !

Retour en vidéo sur le Printemps des droits humains des Antennes-Jeunes de Paris et Ile-de France

avril 19, 2012

Retour sur le Week-End des Antennes Jeunes à la section française (Par Camille Hervé)

novembre 14, 2011

Ambiance de couloir de fac, ces 5 et 6 novembre, au siège d’Amnesty International France, sur le boulevard de la Villette. Le week-end dernier s’y tenait le week-end des Antennes Jeunes d’Amnesty, réunissant des membres d’AJ de toute la France. Au final, très peu de Parisiens : de Sciences Po Lille à l’université de Bordeaux, en passant par le lycée de St-Nazaire et l’AJ de Chambéry, des lycéens et étudiants de tous horizons sont venus passer deux journées bien remplies à Paris, dans un but de formation, d’échanges et, bien sûr, de rencontres avec d’autres jeunes militants. Au programme : ateliers, conférences, rencontres…et une action de rue.

Les temps forts de ce week-end concernant l’action ont été les préparations aux deux grandes campagnes annuelles d’Amnesty pour les Antennes-Jeunes, le marathon des signatures et le Printemps des Droits Humains (PDH). À la suite des présentations des objectifs de chaque campagne, jeunes et intervenants d’AI se sont répartis en ateliers pour faire un point sur les dispositifs et actions à envisager. Les nouveaux ont pu alors profiter des conseils de jeunes plus expérimentés, et chacun a apporté une idée, une contribution.

L’essentiel pour le Marathon qui se déroulera du 3 au 17 décembre : des actions clés en main sur un campus ou hors campus, notamment un dispositif événementiel avec un ruban délimitant la « zone de personnes en danger », les panneaux des visages de ces personnes ainsi que les textes de solidarité écrits pour eux par des artistes, sans oublier bien sûr les pétitions. Par ailleurs, du matériel pour l’opération « Shine A Light » du week-end du 9 et 10 sera proposé, comprenant lanternes, panneaux d’exposition et projections murales des visages des 12 cas, et. Quant au PDH, il sera centré pour ce printemps 2012 sur la région du Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), avec des actions autour de la Tunisie, de la Libye, de l’Égypte et de la Syrie. Ces actions devront mettre en avant trois éléments : l’importance de la jeunesse, le rôle d’Internet et la répression violente qui s’exerce ou s’est exercée dans ces pays contre la population civile, et notamment contre les cyberactivistes.

Ce week-end était aussi un moment privilégié de formation, et l’occasion était donnée aux jeunes de pouvoir participer à des ateliers en lien direct avec les problématiques d’Amnesty. Le samedi : comment faire vivre une Antenne-Jeunes, quels types d’actions mener, comment lever des fonds. Et le dimanche : rencontre avec un chercheur, jeux de rôle autour du parcours d’un réfugié, échange sur les principes fondamentaux d’AI et leur implication concrètes dans nos actions… Un autre moment important fut aussi la rencontre avec Aziz Barkaoui, coordinateur jeunes de la section tunisienne d’Amnesty : il nous a d’abord raconté le quotidien des militants et de jeunes Tunisiens sous le régime de Ben Ali et pendant la révolution. Puis il nous a présenté le parcours de sa section et ses priorités aujourd’hui.

Le samedi, tous les jeunes et quelques intervenants du WEAJ se sont mobilisés pour une soirée dans le cadre d’une action de rue à Beaubourg, après s’être préparés et avoir répété au siège. Centrée sur la campagne de rentrée « Contre la peine de mort en Biélorussie », l’action mettait en scène un peloton d’exécution stoppé par des militants d’Amnesty. Autour de la scène, une dizaine de personnes circulaient avec la pétition. Au total, plus de 200 signatures en moins d’une heure !

Enfin le dimanche, les membres d’AJ adhérents à Amnesty International ont pu voter pour élire leurs représentants des Antennes-Jeunes au Conseil National, les “CNAJ”.

Le week-end fut intense, très enrichissant et surtout très bien organisé par les responsables du service jeunes. Il y a eu beaucoup d’informations, autant au niveau du fonctionnement d’une AJ et celui interne à AIF que des types d’actions que l’on peut mener. Ce fut bien sûr l’occasion d’avoir des contacts avec des responsables d’AIF et d’autres AJ. C’était très motivant de voir d’autres jeunes aussi impliqués, certains avec une expérience en termes d’actions et de mises en scène.

Une très bonne expérience, dont on se souviendra !

Découvrez la en images :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Projet Printemps des Droits Humains à Paris 13

mars 20, 2010

Non seulement c’est le printemps, mais c’est aussi « le Printemps  des Droits Humains », LE temps fort de tous les jeunes d’Amnesty France ! Alors bien sûr, l’Antenne-Jeunes de Paris 13 sera de la partie, pour organiser un événement militant sous le forum du campus de Villetaneuse le JEUDI 8 AVRIL 2010, de 11h à 15 h.

Comment partout en France, l’idée est de sensibiliser les étudiants – et le personnel aussi bien sûr ! – à une campagne spécifique, « Mortalité maternelle au Burkina Faso» (voir plusieurs posts plus anciens qui expliquent la particularité de cette campagne), et puis plus généralement, donner envie d’agir avec nous à l’avenir, ne serait-ce que ponctuellement.

Comme pour le Marathon des Lettres, nous allons donc aller à la rencontre du plus grand nombre en installant un stand à « l’heure de pointe » sous le forum. Vous ne pourrez pas nous rater, avec nos dossards jaunes d’Amnesty, et nos panneaux sur lesquels on va accrocher notre banderole et afficher des photos sur cette campagne !

AU PROGRAMME :

  • Échanges avec toute personne intéressée aussi bien sur cette campagne que sur notre mouvement en général et ce que chacun peut faire… notamment signer la pétition adressée au Ministre de la santé burkinabe que l’on proposera !
  • diffusion sur notre téléviseur de vidéoclips sur Amnesty et d’un petit docu sur cette campagne.
  • petite saynette, avec déguisements et accessoires (blouses de médecins, vêtements africains et poupons noirs), pour mettre en scène la thématique : le droit à la santé, inscrit dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, et plus particulièrement l’accès aux soins médicaux pour les femmes enceintes.
  • lecture au micro des quelques témoignages d’hommes et de femmes du Burkina.
  • des cadeaux, bracelets, pin’s, mais aussi des objets à vendre au profit d’Amnesty, et  portant le logo, comme des stylos et briquets.
  • musique africaine, et si nous avons l’autorisation, de la barbe à papa, et autres douceurs pour attirer plus de monde !…

Ce programme a été imaginé lors de la première réunion spéciale « Printemps des Droits Humains », mais n’hésitez à prendre le train en marche, car nous allons nous retrouver tous les mercredis en G 108 (UFR Communication) à partir de 17H.

Plus on est de fous plus on rit, et plus on a d’idées, alors REJOIGNEZ-NOUS !

Les jeunes belges en action !

février 19, 2010

Voici une vidéo d’une action organisée par une antenne-jeunes de Belgique, on pourrait s’en inspirer pour le Printemps des Droits Humains non?

Vidéo : 3 Antennes-jeunes, 3 actions, 1 seul but

décembre 6, 2009