Archive for the ‘Uncategorized’ Category

« Lindy Lou, Jurée numéro 2 », échanges à Paris 13

novembre 18, 2019

Affiche Lindy Lou

Le 10 octobre est la journée mondiale de l’abolition de la peine de mort. L’Antenne-Jeunes d’Amnesty International à Paris 13 a donc décidé que sa première action de l’année porterait sur ce thème, avec une projection-échange sur le campus de Villetaneuse autour du film “Lindy Lou, jurée numéro 2”.

 Il y a plus de vingt ans, Lindy Lou a été appelée pour faire partie d’un jury. Depuis, la culpabilité la ronge. Sa rédemption passera-t-elle par ce voyage qu’elle entame aujourd’hui à travers le Mississippi, dans le but de confronter son expérience à celle des onze autres jurés avec lesquels elle a condamné un homme à mort ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avions décidé d’annoncer notre projection-échange lors d’une action en amont, entre midi et deux, en tenant près de notre local un stand de pétitions. L’objectif était aussi d’appeler à se mobiliser contre l’exécution de Hoo Yew Wah, un jeune malaisien condamné pour possession de drogue, suite à un aveu obtenu sans avocat et sous la menace et la torture. Ce fut une réussite, notamment grâce aux nouveaux membres de l’antenne jeune qui se sont tous donnés à fond ! Nous avons pu récolter plus de 200 signatures, et sensibiliser étudiants et personnels de l’université à la question de la peine de mort. En parallèle, Cécile Coudriou et Anis ont répondu à une interview pour la web radio du campus Treizièm’Onde, que vous pouvez découvrir ici :

http://webradio.univ-paris13.fr/2019/11/06/lindy-lou-juree-n2-projection-echange-sur-la-peine-de-mort-a-paris-13/

Lors de la projection à 17h, nous avons réuni 45 personnes, ce qui est déjà en soit un succès ! Le public a pu échanger avec Cécile Coudriou, enseignante en communication et présidente d’Amnesty France, et les membres de l’Antenne-Jeunes. Grâce au film à la fois pertinent, subtil et nuancé, le débat qui s’en est suivi fut riche, nous permettant de partager nos idées mais aussi notre ressenti sur ce qui est donné à voir de la façon dont cette condamnation peut marquer la vie de certains jurés.

Projection Lindy Lou

En effet, les différentes rencontres qui jalonnent le périple de Lindy Lou montraient que certains jurés regrettaient leur choix tandis que d’autres prétendaient avoir la conscience tranquille. Sans que ce soit un film ouvertement militant contre la peine de mort, il laissait apparaître toutes les failles du système judiciaire américain.

Avec les participants, nous avons mis en lumière l’écart qui pouvait exister entre se dire en théorie pour la peine de mort et devoir décider d’un tel verdict, le traumatisme que cela représentait pour les personnes qui devaient prononcer la sentence, la violence qui était étendue à la famille de la victime. Nous avons pu parler également du coté arbitraire de la peine de mort, soulignant tous les différents éléments qui peuvent entrer en jeu dans une condamnation à mort – ressentis subjectifs, effets de groupe du jury, méconnaissance des instructions, inégalités économiques et niveau d’instruction divers… 

À notre stand comme lors de la projection-échange, nous avons vraiment eu le sentiment d’accomplir notre mission de sensibilisation, en ouvrant le dialogue  avec les autres. Certes, durant le débat qui a suivi le film, ce sont surtout des personnes déjà opposées à la peine de mort qui se sont exprimées, mais la richesse et la diversité des points de vue et les nuances n’en étaient pas moins remarquables. Et si jamais des personnes en faveur de la peine de mort étaient aussi présentes dans la salle mais ont gardé le silence, nul doute que des graines ont été semées et qu’un vrai travail de réflexion a été entamé.

 

Conférence-débat à Paris 13 : Pour une responsabilité des entreprises en matière de droits humains

janvier 15, 2017

Le 7 janvier 2017, nous avons eu le plaisir de recevoir à l’Université Paris 13 Sabine Gagnier, chargée de plaidoyer sur la responsabilité des entreprises en matière de droits humains.

Découvrez la vidéo de cette conférence-débat qui a bien éclairé les étudiants et les personnels présents sur la différence entre RSE, responsabilité sociale des entreprises, et REDH, responsabilité des entreprises en matière de droits humains, sur les raisons pour lesquelles Amnesty International s’est aussi emparée de cette question. Sabien a donné plusieurs illustrations concrètes de situations de violations mais aussi de campagnes menées par l’organisation : activités de plaidoyer, pétitions, mobilisation militante de terrain…