Avec « Pride », Amnesty à Paris 13 lutte contre l’homophobie (Léa Antoni)

Affiche Pride P13

Le jeudi 4 Février, l’Antenne-Jeunes d’Amnesty International à Paris 13 a décidé d’utiliser le rire pour lutter contre l’homophobie. En effet, nous avons organisé une projection-débat autour de « Pride », une comédie inspirée d’une histoire vraie se déroulant dans les années 80 au Royaume-Uni. Lors de la Gay Pride à Londres, un groupe d’activistes gay et lesbien décide de récolter de l’argent pour venir en aide aux familles des mineurs en grève. Mais l’Union Nationale des Mineurs semble au départ embarrassée de recevoir leur aide. Au moment de se rencontrer les personnages sont nerveux, ne savent pas comment ils vont être reçus, et pourtant leur regard va changer…

Le film “Pride” met en évidence l’importance de la solidarité au-delà des différences qu’il peut y avoir, a priori, entre des groupes de personnes notamment, les mineurs et les gays. On a, à première vue, l’impression qu’ils sont différents, qu’ils ne font pas partie du même monde, et pourtant, des liens d’amitié vont se créer, cette expérience deviendra la plus belle expérience de leur vie.

L’homophobie est un sujet assez sensible et difficile à aborder dans notre université. Nous avons d’ailleurs vu certaines de nos affiches arrachées des murs de la fac. Le contexte était donc un peu tendu mais cela ne nous a pas découragés, bien au contraire. C’est justement lorsque le combat est difficile qu’il prend tout son sens et qu’il faut absolument agir, avec encore plus de vigueur.

Or, le point fort du film est qu’il ne tombe pas dans la dénonciation pure et simple de l’homophobie. C’est un film beau, drôle, émouvant et qui ne s’adresse pas qu’à un public déjà convaincu. En effet, il déconstruit de très nombreux préjugés homophobes, sans jamais tomber dans la haine ou la colère. Il met en lumière l’absurdité de certains comportements et réactions homophobes avec humour et pudeur, ce qui rend le message beaucoup plus audible et permet de mieux le recevoir. Car si la colère et l’indignation face à l’injustice sont des émotions que partage la plupart des militants qui souhaitent combattre les discriminations pour faire changer les mentalités, le rire semble un moyen plus efficace.

Personnellement, je n’ai pu m’empêcher d’admirer le personnage de Mark : Ce jeune homme ne peut rester inactif face aux injustices et discriminations dont sont victimes les mineurs, bien que ce ne soit a priori pas son combat. Il a lui-même vécu les mêmes souffrances parce que homosexuel. Au-delà de nos différences, nous sommes tous des êtres humains qui peuvent être touchés par une violation des droits humains même si cela se passe loin de nous. «Une injustice commise quelque part est une menace pour la justice du monde entier» comme disait Martin Luther King. C’est exactement ce principe de la solidarité internationale qu’Amnesty International défend.

Un étudiant a d’ailleurs souligné pendant le débat, qu’il était dommage que les groupes victimes de discrimination ne s’entraident pas davantage et que ce soit parfois même le contraire.

On ressort de ce film à la fois ému par la beauté de certaines scènes mais également bouleversé par le message à la fois simple mais si essentiel. Ce n’est pas parce que nous sommes différents que nous ne pouvons pas nous entendre et qu’on ne doit pas être « fière » de ce que l’on est. Le film est un hymne à la tolérance, l’amour, à l’amitié. En d’autres termes, « Pride » fait appel à ce qu’il y a de plus beau en nous et c’est ce qui fait sa force.

Léa Antoni

CaYiaDqW0AEdWpk

Publicités

Étiquettes : , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :