Pour Noxolo, contre l’homophobie et l’impunité ! (Cécile Coudriou)

3569_517803104943763_1372756076_n

En ce lendemain d’une grande victoire pour l’égalité des droits en France, le vote solennel à l’Assemblée Nationale sur le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe, il faut aussi garder les yeux ouverts sur le reste du monde, et avoir à coeur d’exprimer une solidarité internationale envers des victimes d’homophobie, lesbophobie ou transphobie..

Ainsi, en Afrique du Sud, pourtant l’un des rares pays d’Afrique où l’homosexualité est légale, et le premier sur ce continent à avoir autorisé le mariage civil entre personnes de même sexe (en 2006), l’homophobie continue de faire des ravages, dans une impunité des plus choquantes.

C’est pourquoi Amnesty International France et les « Lesbiennes of Color » vous invitent à rendre hommage à Noxolo Nogwaza et à montrer votre soutien aux militantes lesbiennes sud-africaines qui luttent contre la violence des préjugés, l’indifférence et l’inaction de la police et de la justice.

Nous vous donnons rendez-vous à la Fontaine des Innocents (près des Halles à Paris) ce Mercredi 24 avril à 18 h, pour dire « Non à la lesbophobie ! Non à l’impunité ! »

2 ans déjà que cette jeune militante lesbienne sud-africaine de 24 ans, sortant d’une soirée chez des amis dans un township où elle vivait à l’est de Johannesburg, a été sauvagement battue, victime d’un viol dit correctif, et poignardée avant d’être jetée dans un fossé.

156759_South_Africa_LGBTI_rights_activist_with_rainbow_flagPourquoi un tel déchaînement de violence ? D’après les informations d’Amnesty International, Noxolo a été visée en raison de son orientation sexuelle et de son militantisme en faveur des des droits des personnes LGBTI (lesbiennes, gays, bisexuelles, trans et intersexuées). Membre du Comité d’organisation de la marche des fiertés d’Ekurhuleni (EPOC), elle menait des actions éducatives et de sensibilisation, et cherchait à donner aux personnes LGBTI des moyens d’agir pour lutter contre les crimes de haine, le harcèlement et l’injustice. Elle était bien consciente des risques qu’elle prenait à vivre son homosexualité au grand jour à travers son activisme, mais elle ne voulait pas laisser ce climat d’homophobie et d’impunité l’empêcher d’être ce qu’elle était et de défendre ce en quoi elle croyait.

Depuis qu’elle a été tuée en avril 2011,  on ne peut pas dire que la police ait fait preuve de beacoup de zèle, ni même d’initiative… L’enquête n’a pas avancé et aucun responsable présumé n’a été traduit en justice. Cette indifférence ne fait qu’aggraver le climat d’homophobie déjà tellement présent dans la société et elle conduit aussi souvent les personnes LGBTI à hésiter à déposer plainte en cas d’agressions. Parfois, ce qui les attend est même pire que de l’indifférence: mépris, moqueries… une double peine, en somme. Depuis 2007, au moins dix cas de viols de lesbiennes suivis de meurtre ont été signalés dans des townships situés dans diverses parties du pays.

C’est pourquoi l’impunité de tels actes homophobes, lesbophobes ou transphobes doit être combattue avec la plus grande force, de l’intérieur du pays mais aussi grâce à une pression internationale. Nous devons montrer avec Amnesty International un soutien sans faille aux personnes, comme les « Lesbians of Color », qui ont le courage de défendre leurs droits dans un tel climat de haine et d’insécurité. Rendre hommage à Noxolo, c’est bien sûr dénoncer le viol et le meurtre dont elle a été victime à cause de l’homophobie, mais c’est aussi lancer un appel à la justice et la police sud-africaines pour exiger une condamnation publique de cette homophobie ainsi qu’une enquête digne de ce nom pour retrouver les coupables et les juger.

Alors, on compte sur vous pour participer nombreux à ce rassemblement en hommage à Noxolo ce soir à 18h à la Fontaine des Innocents !

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :