Happy end pour Chen Guangcheng ?

En avril dernier, cette histoire a fait le tour de la planète et a provoqué une grave crise diplomatique entre les Etats-Unis et la Chine : un dissident chinois s’était réfugié à l’ambassade des Etats-Unis pendant six jours, après une incroyable évasion de son domicile devenu une prison. Cet homme, c’est Chen Guancheng, un avocat aveugle autodidacte et défenseur des droits humains.

Le calvaire de Chen et sa famille :

Depuis septembre 2010, Chen Guancheng et sa famille étaient retenus en résidence surveillée sans jugement ni inculpation et victimes de traitements épouvantables. « Je suis sorti d’une petite prison pour aller dans une plus grande », disait-il. En effet, il avait auparavant purgé quatre ans de prison pour avoir dénoncé la pratique des avortements et des stérilisations forcés dans le comté de Linyi, une ville de la province du Shandong, et demandé réparation en justice pour les victimes.

Un imbroglio diplomatique sino-américain :

Après l’appel à l’aide de Chen Guancheng aux autorités américaines, les pressions de la part de Washington ont été nécessaires pour le sortir d’une situation extrêmement préoccupante. Mais le happy end annoncé un peu vite s’est aussitôt dérobé : malgré les promesses des autorités chinoises de lui rendre sa liberté, et de le laisser s’installer dans une autre province, les pressions se sont multipliées contre sa famille et ses proches. C’est pourquoi, alors que Chen déclarait dans un premier temps vouloir rester en Chine et poursuivre de l’intérieur son combat pour la justice, un coup de théâtre s’est produit : lorsque, conduit par l’ambassadeur des Etats-Unis en personne dans un hôpital de Pékin, il retrouve sa famille, mais perd sa protection diplomatique. Soudain, il semble pris de panique et demande finalement  à quitter son pays pour les Etats-Unis.

Il avait reçu une proposition de bourse d’études pour étudier à New York, il finit par obtenir un passeport pour lui et sa famille, et, le samedi 19 mai, il est conduit directement à l’aéroport international de Pékin pour embarquer à bord d’un vol pour les Etats-Unis.

Happy end  ou déception ?

C’est bien sûr un soulagement pour les amis de Chen Guangcheng, mais d’un autre côté, c’est décevant pour la cause des droits de l’homme en Chine. Loin de l’annonce initiale qui aurait constitué un véritable tournant, laisser libre un homme qui avait défié les autorités locales par son action, puis nationales en se réfugiant à l’ambassade américaine, cet épilogue rappelle malheureusement d’autres histoires de dissidents contraints à l’exil : c’est aussi un « happy end » pour Pékin,  rassuré de s’être « ôté une épine du pied » en le laissant quitter le pays, et espérant bien qu’il sera vite oublié et son combat pour la cause des droits humains avec lui. D’autant que Pékin mettra tout en oeuvre pour le faire disparaître, grâce à la censure informatique. Son nom sera tout simplement effacé d’Internet.

Nouveau départ aux USA :

Jeudi dernier à New York, Chen Guangcheng a fait sa première grande apparition publique, et il s’est montré résolument optimiste : « le changement démocratique en Chine est lent mais irréversible » a-t-il déclaré, et il a également répété qu’il ne souhaitait pas l’asile politique aux Etats-Unis et avait l’intention de rentrer un jour dans son pays, après une période de repos.

Solidarité et soutien d’Amnesty International : Lunettes noires pour Chan Guangcheng  !

Même si l’on ne peut pas dire que cette histoire a eu la meilleure issue possible pour la cause des droits humains, l’Antenne-Jeunes de Paris 13 a été très touchée par le courage exemplaire de cet homme. Nous avons échangé  sur l’action de plaidoyer menée par Amnesty International, à la fois auprès des USA et de la Chine. (pour en savoir plus, voici 2 liens vers des communiqués de presse d’AI:  http://www.amnesty.fr/AI-en-action/Protegeons-les-personnes/Defenseurs-des-Droits-Humains/Actualites/Chine-les-pressions-americaines-sont-essentielles-pour-Cheng-Guancheng-5338 http://www.amnesty.fr/Presse/Communiques-de-presse/La-Chine-doit-garantir-la-securite-de-Chen-Guangcheng-5301)  et c’est avec un grand plaisir que nous avons participé à cet appel à la solidarité lancé par l’ONG : il s’agissait tout simplement de prendre des photos avec des lunettes noires comme celles de Chen, un message de soutien, et surtout de faire en sorte que cet appel soit relayé le plus largement possible.Des dizaines de militants chinois et du monde entier s’étaient déjà mobilisés : http://ichenguangcheng.blogspot.co.uk/

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Camille Hervé et Cécile Coudriou

Publicités

Étiquettes : , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :