Des nouvelles de la Corée du Nord

Peut-être vous souvenez-vous que pour l’édition 2011 du Marathon des signatures à Paris 13, nous avions retenu, parmi les 12 cas de personnes en danger, le cas de la Corée du Nord  et plus particulièrement le camp de Yodok et ses 50 000 prisonniers, dont l’existence est niée, et l’ensemble de leurs droits bafoué.

Alors que les autorités continuent de nier l’existence de ces véritables camps de concentration (connus sous le nom de Kwanliso), on estime qu’actuellement 200 000 prisonniers politiques et les membres de leur famille sont enfermés, la majorité à vie, dans ces « goulags » nord-coréens : torture, malnutrition et travail forcé sont le quotidien des hommes, femmes, et enfants qui y survivent à l’abri de tout regard extérieur.

L’existence de ces camps a été révélée par des images satellites rendues publiques et analysées par Amnesty International ainsi que les témoignages des survivants exilés.

Amnesty International a lancé en mai 2011 une campagne internationale visant à faire connaître à l’opinion publique internationale les atrocités perpétuées dans ces camps de concentration au 21ème siècle.

L’ONG demande aux autorités nord-coréennes :

  • la reconnaissance officielle de l’existence de ces camps
  • leur fermeture et la libération immédiate de tous les prisonniers politiques et de leurs familles
  • des détails précis sur le sort de détenus identifiés

Amnesty International France vous donne rendez-vous le 19 avril 2012, de 19h30 à 21h30 dans ses locaux (76, boulevard de la Villette, 75019 Paris) :

Pour révéler au public français toute l’horreur de ce système concentrationnaire, que les autorités nord-coréennes s’efforcent à cacher et nier, tant à leur propre population qu’au reste du monde, Amnesty International et l’organisation de rescapés des camps, «Free the North Korean Gulag», vous convient à une conférence en présence du directeur de l’organisation, Kim Tae-Jin, lui-même ancien prisonnier politique, de spécialistes de la Corée du Nord (sous réserve) et d’Amnesty International.

Le témoignage de Kim Tae-Jin sera l’occasion de faire le point avec le public sur la campagne internationale pour la fermeture de ces camps, menée par les deux associations et une coalition d’autres ONG internationales, quelques jours après la remise d’une pétition d’Amnesty International ayant recueilli plus de 165 000 signatures, au représentant permanent de Corée du Nord auprès des Nations unies.

En attendant cette rencontre, voici une vidéo de l’interview de Nicolas Krameyer, responsable du programme « Protegeons les Personnes » à Amnesty France :

Et bien sûr, vous pouvez toujours signer la pétition en cliquant sur ce lien :

http://www.amnesty.fr/AI-en-action/Protegeons-les-personnes/Personnes-en-danger/Actions/Coree-du-Nord-fermeture-immediate-des-camps-de-prisonniers-politiques-4255

Publicités

Étiquettes : , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :