Les messages clés d’Amnesty International concernant Guantanamo

Le début de l’année 2012 est marqué par les 10 ans de l’ouverture du centre de détention de Guantanamo, qui n’est que la partie émergée d’un iceberg de violations des droits humains commises par les Etats-Unis, avec l’appui de pays tiers dont les pays européens, au nom de la « guerre contre le terrorisme ».

Voici les messages clés d’Amnesty International, que l’Antenne-Jeunes de Paris 13 va s’efforcer de faire passer auprès des étudiants et personnels de l’université :
– Guantanamo symbolise une décennie de violations des droits humains
– Le président des États-Unis Barack Obama et son gouvernement ont la possibilité de remédier aux atteintes portées aux droits humains résultant des pratiques autorisées et justifiées par l’ancien président et son administration, mais, à ce jour, seules quelques timides avancées ont été constatées.

Amnesty International demande donc au gouvernement américain:

– L’abandon des commissions militaires au profit de procès équitables devant les cours de justice fédérales, sans requérir la peine de mort
– La libération immédiate, y compris sur le territoire américain, des détenus que l’administration n’entend pas poursuivre.
– L’abandon de la détention illimitée des 48 détenus déclarés non jugeables et non libérables par l’administration Obama.
– L’accès aux mêmes droits que ceux de Guantanamo pour les détenus de Bagram
– L’abandon du concept de guerre globale contre le terrorisme, réaffirmé par le gouvernement et validé par une large part du Congrès et de la Cour Suprême
– La mise en place une commission d’enquête indépendante sur tous les aspects des pratiques d’interrogatoires et de détentions, depuis le 11 septembre 2001, et sur les actes commis par ceux agissant pour ou au nom des Etats-Unis en particulier sur la
torture et les disparitions forcées
– Le respect des obligations des Etats-Unis au regard du droit international en traduisant en justice tous les auteurs de violations passées et en s’assurant que toutes les victimes aient accès à des réparations.

Amnesty International demande également :
– A tous les pays ayant ratifiée la Convention contre la Torture, d’arrêter et de poursuivre ou d’extrader toute personne ayant joué un rôle dans des actes de torture si elle se présente sur leur territoire y compris l’ancien président G.W. Bush
– Aux pays européens de diligenter des enquêtes impartiales, indépendantes et exhaustives sur leur rôle dans les opérations réalisées par la CIA sur leur territoire et de traduire en justice les auteurs des violations passées..

Il faut également rappeler que depuis près de 40 ans, Amnesty International oeuvre à l’abolition de la torture et des mauvais traitements partout dans le monde, et a joué également un rôle important dans l’élaboration et l’adoption des normes juridiques nationales et internationales interdisant la torture et les mauvais traitements.

Amnesty International continue à dénoncer dans sa campagne intitulée : « Pas de sécurité sans droits humains » les gouvernements qui violent les droits humains au nom de la sécurité nationale et de la lutte contre le terrorisme. Elle exige que les responsables répondent de leurs actes. Cette campagne est aussi menée en faveur des droits des victimes, tant de violations commises par des États que d’attaques menées par des groupes armés.

Publicités

Étiquettes : , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :