TROY DAVIS A ÉTÉ EXÉCUTÉ : honte à la justice américaine (Cécile Coudriou)

Hier soir, la barbarie est sortie victorieuse aux Etats-Unis. En dépit de toute logique et de toute humanité, Troy Davis a été exécuté par injection Le 21 septembre 2011,à 23h08 locales (5h08 jeudi, à Paris), au pénitencier de Jackson, en Géorgie.

Juste avant son exécution, Troy Davis a répété qu’il n’était pour rien dans la mort du policier blanc pour laquelle il a été condamné en 1991.  Il a regardé la famille de la victime dans les yeux et a déclaré : « Ce n’est pas moi qui ai pris la vie de votre père, votre fils ou votre frère, je n’avais pas d’arme ». « A ceux qui s’apprêtent à m’ôter la vie, que Dieu ait pitié de vous et vous bénisse », a-t-il ajouté.

C’est une honte pour la justice américaine, qui a failli à son devoir de prendre en compte les énormes doutes qui pesaient pourtant sur la culpabilité de Troy Davis. Lors du procès, neuf témoins l’avaient désigné comme l’auteur du coup de feu mais l’arme du crime n’avait jamais été retrouvée et aucune empreinte digitale ou ADN n’avait été relevée. Depuis, sept témoins s’étaient rétractés, certains d’entre eux affirmant avoir été incités par la police à  accuser Troy Davis. Un témoin sous serment avait même désigné un autre suspect, Sylvester Coles, comme le véritable coupable affirmant que ce dernier le lui avait confié à trois reprises.

Malgré les multiples mobilisations et les nombreuses manifestations de soutien de personalités, jusqu’à celle du Pape ou de l’ancien président Jimmy Carter, l’exécution n’a cette fois pu  être empêchée. Le président Barak Obama avait fait savoir mercredi soir qu’il se refusait à intervenir. Le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, a indiqué qu’il n’appartenait pas au président  » de peser sur des affaires spécifiques comme celle-ci, qui est une procédure d’Etat fédéré ».

Initialement prévue à 19 heures locales,  l’exécution a été retardée de plus de quatre heures, car les avocats de Troy Davis ont tout tenté jusqu’au bout, réclamant une suspension de l’exécution en assurant avoir de nouvelles preuves » exonérant son client. La requête déposée mercredi matin par Me Brian Kammer citait notamment « un faux témoignage » du médecin légiste qui a autopsié le corps du policier décédé. Mais cette requête a été rejetée successivement en première instance puis par la Cour suprême de Géorgie et enfin par la Cour suprême des Etats-Unis. La veille, le comité des grâces de Géorgie avait rejeté un précédent recours, ouvrant la voie à l’exécution. Troy Davis s’était ensuite adressé par écrit à ses partisans depuis le couloir de la mort où il se trouvait depuis 20 ans, affirmant que « le combat pour la justice » ne s’arrêterait pas avec lui.

Après plus de quatre heures, durant lesquelles Troy Davis est resté dans une insoutenable attente de l’injection, la Cour suprême des Etats-Unis a finalement rendu sa décision et autorisé la mise à mort. La mort a été constatée une quinzaine de minutes après le début de l’exécution. Les centaines de manifestants présents à l’extérieur de la prison ont accueilli la nouvelle dans un profond abattement après avoir espéré jusqu’à la dernière minute un geste de la plus haute juridiction du pays.

Le monde entier est témoin du fait que justice n’a pas été rendue. L’un des avocats a même déclaré que cette exécution n’était autre qu’un « lynchage légalisé ». Avant de mourir, Troy Davis a lancé un message à tous ceux qui l’ont soutenu : gardez la foi, ce combat n’a pas commencé avec moi, et ce mouvement ne doit pas s’arrêter avec moi ». Troy est mort mais il restera à tout jamais dans le coeur de tous les militants d’Amnesty international et de tous ceux qui ont tenté de le sauver pendant des années comme un homme qui s’est battu jusqu’au bout sans haine, et qui doit inspirer à des milliers de citoyens à travers le monde un combat sans relâche contre cette infâme barbarie qu’est la peine de mort.

Publicités

Étiquettes : , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :