50 ans de défense des droits humains, ça se fête !

Le 28 mai 2011, Amnesty International a célébré dans le monde entier son 50ème anniversaire en portant un toast à la liberté de tous. Ce geste symbolique fait écho à la naissance même du mouvement : Révolté par les injustices dont il est témoin, ému par l’histoire de deux étudiants portugais emprisonnés sous la dictature de Salazar pour avoir porté un toast à la liberté, Peter Benenson publie dans le journal The Observer un appel mondial à la mobilisation en faveur des « Prisonniers oubliés« , arrêtés pour avoir exercé pacifiquement leur liberté d’expression. L’appel lancé le 28 mai 1961 s’est transformé en ce mouvement mondial qu’est Amnesty International, dont on pourrait dire aujourd’hui qu’il fut le premier réseau social…

En France, des dizaines d’événements grand public ont été organisés, dont celui de Paris, sur la place Stalingrad.

Voici la vidéo de la section française, qui évoque les temps forts de cette célébration :

Dans le diaporama ci-dessous, vous retrouverez l’ensemble du programme, avec des images des « espaces rencontres »: « Amnesty International, 50 ans de défense des droits humains« , puis « Monde arabe, de la désespérance à l’espoir »  et des images des espaces actions, où l’on pouvait s’informer et signer des pétitions ; vous découvrirez également la scène musicale, Dj Set de 20Syl et DJ Greem d’Hocus Pocus ; puis l’arrivée et le « combat » des deux fanfares sur la place, Le SNOB et Les Costards ; et enfin, vous pourrez revivre ce moment fort que furent les prises de parole autour du toast à la liberté avec, aux côtés de la présidente Geneviève Garrigos : Agnès Bihl, Pauline Croze, Titouan Lamazou, Marjane Satrapi.

Ce 50ème anniversaire fut l’occasion d’un moment de partage avec le grand public, d’émotions fortes notamment lors des rencontres avec les prisonniers d’opinion libérés : Fahem Boukaddous, cofondateur du Comité tunisien de protection des journalistes, et  Chakib El Khayari, fondateur de l’association Rif des droits de l’Homme au Maroc. (dont on avait reçu le frère Amine  à Paris 13, lors du Marathon des Signatures en décembre 2011).

Et pour les 50 ans de défense des droits humains,  quelle joie d’avoir pu trinquer avec les défenseurs eux-même en s’écriant : « Vive la liberté, et vive les droits humains !!! »

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :