Amnesty tisse la toile de la campagne Russie (Cécile Coudriou)

Amnesty International se distingue d’autres ONG de défense des droits humains par la présence sur le terrain d’un réseau dense de militants  qui vont très souvent à la rencontre du grand public. Ce mouvement a su se faire connaître par ses diverses actions de rue, certaines « classiques », comme des stands, des tables de presse, mais aussi des événements impliquant davantage de mise en scène, par exemple pour exiger la fermeture de Guantanamo, ou dénoncer l’opération « Plomb durci » sur Gaza. « Happening « , « flash mob », les modes de protestation évoluent et nous, les militants d’Amnesty, devons évoluer avec eux pour interpeller la population, notamment les nouvelles générations, et donner envie de nous rejoindre dans notre combat.

Il est un autre espace – infini celui-là ! – qu’Amnesty International tente de plus en plus d’investir afin de tisser une toile toujours plus grande de sympathisants – voire de membres ! – c’est celui d’internet. La première étape fut de créer une chaîne Amnesty sur la plateforme UTube pour pouvoir y poster tous nos spots de campagne et permettre à chacun non seulement de les découvrir mais aussi de les diffuser le plus largement possible. (http://www.youtube.com/user/AmnestyFrance)

Ainsi, avec l’agence publicitaire La Chose, la campagne Russie avait déjà fait parler d’elle en détournant la fameuse chute de Mylène Farmer montant les marches de l’Élysée, comme si elle était déstabilisée par l’idée de rencontrer Poutine. (voir article « Une campagne de com’ d’un autre genre). Puis cette même agence a créé une vidéo intitulée « Ne laissons pas les charmes de la Russie nous faire oublier ses atrocités » :

En une semaine, plus de 220 000 personnes l’avaient déjà visionnée, et mieux encore, une fois traduite en anglais, elle a largement dépassé nos frontières pour finalement être vue davantage encore en Russie. Jamais un tel impact n’aurait été possible si nous avions dû compter uniquement sur les médias traditionnels !

Par ailleurs, à l’occasion de la venue de Poutine à Paris le 10 juin, une opération originale a montré qu’un pas de plus avait aussi été franchi dans la conception même d’un événement militant : contrairement à la logique habituelle, tout a été imaginé certes pour être vu par les passants au moment même où cela avait lieu, mais plus encore pour sa diffusion ultérieure sur le web.

Les militants participant à cet événement devenaient presque des acteurs préparant un film qui allait faire le tour de la planète ! Leur mission – nocturne et non autorisée par la préfecture de police –  était de projeter sur les murs de la capitale cette vidéo dénonçant les multiples violations des droits humains en Russie : torture, assassinats, disparitions forcées, la censure de la presse et des opposants.

C’est paradoxalement en se faisant plus discrets, en rencontrant moins de passants et en récoltant moins de signatures que d’habitude que les militants ont pu éviter que la police les empêche d’atteindre l’étape finale de leur parcours, l’ambassade de Russie. Trois d’entre eux se sont  fait interpeller à l’arrivée, mais cette opération d’un nouveau genre s’est quand même bien terminée, puisqu’ils n’ont finalement eu droit qu’à un simple contrôle d’identité…

Un événement audacieux et innovant au service de la cause des droits humains. À nous tous maintenant de faire en sorte que la mission soit totalement accomplie, en franchissant la barre des 100 000 signatures sur la pétition adressée au Président Russe ! À NOUS D’AGIR !

http://www.amnesty.fr/index.php/agir/actions_en_cours/federation_de_russie/actions_sur_la_russie/appel_au_president_russe_sur_la_situation_des_droits_humains_en_russie/petition_au_president_medvedev

Publicités

Étiquettes : , , , ,

5 Réponses to “Amnesty tisse la toile de la campagne Russie (Cécile Coudriou)”

  1. Isabelle Says:

    Voilà un excellent article qui met en lumière l’évolution des pratiques militantes à Amnesty International; gardant au coeur ses principes fondateurs, elles conjuguent l’audace à la mesure.
    On en redemande!

  2. Aurelie Says:

    On fait comment pour vous rejoindre?! 😉

  3. amnestyparis13 Says:

    Aurélie, c’est quand tu veux, ce serait super que tu viennes donner un cours de journalisme à l’AJ de Paris 13 ! :))

  4. Valérian Says:

    En voilà un bel article sur la force militante d’Amnesty International !
    En effet, les événements se diversifient, les techniques évoluent et cela prouve qu’il est désormais possible de diffuser des messages forts instantanément à l’autre bout du monde ! Bravo à tous les militants et à la campagne Russie qui n’est malheureusement pas prête d’en terminer avec les violations de droits humains en Russie…La lutte continue !

  5. Cross Media Says:

    Impatient de lire le prochain article comme souvent.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :