Concert Hip Hop pour (((Exiger la Dignité))) (article de Cécile Coudriou)

On peut dire qu’on a fini en beauté ce temps fort qu’est le Printemps des Droits Humains pour tous les jeunes d’Amnesty ! Après une série d’événements et d’actions organisés dans diverses universités, on a pu déguster un cocktail d’enfer au Point Éphémère le 15 Avril, avec le concert de clôture  organisé  par l’association Hip Hop Citoyens au profit d’Amnesty International : Savant mélange de musique Hip Hop, Rap et Soul, d’ambiance de fête, et une bonne dose de militantisme, bien sûr… Premier ingrédient du succès, cette superbe affiche !

2ème ingrédient, avant le jour J du 15 Avril, promotion de l’événement sur Radio Générations (88.2), avec plusieurs émissions, accueillant les artistes qui avaient répondu à l’appel de Hip Hop Citoyens, mais aussi deux jeunes membres d’Amnesty International, Léa, responsable de l’Antenne-Jeunes de Sciences Po et Pauline, qui a sillonné le Burkina Faso à bord de la Caravane d’Amnesty  pendant cette campagne contre la mortalité maternelle. Voici un petit extrait de l’une de ces interviews, ici avec le groupe Milk Coffee & Sugar :

Au programme donc, 6 groupes ou artistes en solo pour un concert qui a attiré plus de 300 spectateurs, et nous a en plus permis de donner un sacré coup de projecteur  sur  Amnesty International, non seulement à ce public-là mais aussi à tous ceux qui fréquentaient le bar-resto du Point Éphémère, plein à craquer !

Dès la fin de l’après-midi, les jeunes militants, aidés par Rémi, responsable du service Jeunes, avaient installé un stand près de l’entrée, et ils sont aussi allés à la rencontre du public, vêtus de leurs dossards jaunes Amnesty et « armés » de pétitions et stylos : comme dans tous les événements précédents sur les campus, l’heure était à  la campagne mondiale (((Exigeons la Dignité))) et à la lutte contre la mortalité maternelle au Burkina Faso : grâce à ces jeunes, on a vu grandir notre pile de cartes-pétitions à envoyer au ministre de la santé burkinabé, et s’allonger notre liste de signatures pour notre nouvelle pétition, adressée au président du Burkina Faso cette fois.

20h30, place aux artistes et à Siaka, le « MC », qui n’a d’ailleurs pas manqué de rappeler l’importance de notre combat et notre slogan « Vos signatures ont du pouvoir »… Des spots d’Amnesty ont également été diffusés pendant les intermèdes entre deux groupes, pour illustrer nos combats pour les droits humains. (Merci au stagiaire Vincent, pour la compilation de clips qu’il avait préparée 8) )

Voici  un diaporama  des temps forts de cette soirée, dans lequel, malheureusement, tous les artistes n’apparaissent pas, car la batterie de l’appareil photo a rendu l’âme avant la fin… Mais on y découvre quand même Rony, puis Milk Coffee & Sugar, suivis de Siaka le MC, et enfin Vicelow.  Avant les images du concert, on peut aussi voir celles de la rencontre et du repas avec les artistes, et des échanges entre les jeunes militants et le public.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avec le son, c’est mieux, n’est-ce pas ? Alors, pour avoir une idée de l’ambiance pendant ce concert, une petite vidéo du groupe Milk Coffee & Sugar :

BRAVO ! Oui, vraiment un cocktail d’enfer, dégusté avec bonheur, et ce n’est certainement pas la dernière fois qu’on vous le proposera… MERCI les artistes, MERCI Hip Hop Citoyens, et bien sûr MERCI à tous les militants et au public !

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

4 Réponses to “Concert Hip Hop pour (((Exiger la Dignité))) (article de Cécile Coudriou)”

  1. sahra Says:

    Merci Cécile de nous faire part de vos impressions, pour nous qui n’avons pas pu assister au concert. Super photos et vidéos.

  2. Isabelle Villanova Says:

    Enthousiasme, solidarité, convivialité ont vibré de concert: un printemps de la dignité qui porte ses fruits!

  3. Vincent Says:

    Associer du hip hop aux causes d’Amnesty, ça permet aussi de diversifier l’image jeune que l’on rattache à l’organisation. Toute stéréotypée que ma remarque puisse être, ce concert aura à mon sens au moins permis de briser certaines idées reçues (s’engager pour les droits de l’homme, c’est pour les bobos qui écoutent de la musique de bobos) dans l’esprit de certains spectateurs.
    Chapeau aussi aux membres des AJ!, vous étiez dans la place !

  4. Rémi Says:

    Tous les ingrédiens étaient réunis pour une belle soirée. Le point Ephémère était plein. L’ambiance était au rendez-vous. Les artistes merveilleux, les AJs débordant de vitalité et sans oublier la solidarité qui s’est manifestée tout au long de la soirée…que dire de plus…que ça continue.
    Bravo à tous

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :