POURQUOI ÉCRIRE ?

Certes, les actions de lettres n’apportent pas à chaque fois le résultat escompté, mais elles ont un impact positif plus souvent qu’on ne le pense. Elles aident à aboutir à des améliorations concrètes – une libération, l’amélioration des conditions de détention, la commutation d’une peine de mort, des mesures de protection suite à de nombreuses menaces, l’ouverture d’une enquête, etc.

Dans presque chaque cas, les lettres du monde entier qui parviennent aux personnes concernées et à leur famille leur apportent un grand soutien moral.

QUELQUES EXEMPLES EMBLÉMATIQUES DE L’EFFICACITÉ DE L’ACTION D’AMNESTY INTERNATIONAL :

DÉBUT 2009 GAZA – Des enfants souffrant de problèmes cardiaques ont pu être opérés Soheb Wael Alqasas, Sami Atwa Abu Ishaq, Ahmed Talat Abu Omar, Mohammed Ashraf Abu Ajwah et 11 autres enfants ont reçu la permission de voyager de Gaza jusqu’à l’hôpital Makassad dans Jerusalem Est pour recevoir un traitement par des spécialistes des maladies cardiaques qui ont pu les opérer.

IRAN – HANA HABDI

Kurde iranienne, Hana Abdi a été arrêtée en octobre 2007 et condamnée à 5  ans, réduits à 18 mois en appel, pour son appartenance à deux organisations  menant une campagne pour l’égalité des droits des femmes en  Iran. Considérée comme une prisonnière d’opinion, elle a été  libérée le 26 février 2009 suite à une forte mobilisation internationale.

SEPTEMBRE 2009 BRÉSIL –  JOSÉ LUIS DA SILVA

Petit paysan et défenseur des droits fonciers, son épouse Severina dos Santos Silva et leur famille ont reçu des menaces de mort. Cette famille a été visée en raison de sa lutte pour les droits fonciers, à l’origine d’un litige de longue date avec un propriétaire terrien local. Elle a pu bénéficier d’une protection adéquate suite à l’ouverture d’une enquête sur les menaces dont ils ont fait l’objet.

TUNISIE – 68 PERSONNES LIBÉRÉES
Ces personnes étaient incarcérées en lien avec le mouvement populaire de contestation qui s’est déroulé en 2008 dans la région de Gafsa, riche en phosphate. Ils ont passé plus d’un an derrière les barreaux. Il s’agit pour beaucoup de prisonniers d’opinion, détenus uniquement pour avoir exercé sans violence leurs droits à la liberté d’expression et de réunion. Ils ont été libérés à la faveur d’une grâce accordée par le président Ben Ali le 4 novembre 2009 pour marquer le 22e anniversaire de son accession au pouvoir. Ont notamment été libérés les dirigeants syndicalistes Adnane Hajji, Bechir Laabidi, Adel Jayar et Tayeb Ben Othman, qui comptaient parmi les 38 personnes condamnées en appel à des peines d’emprisonnement allant jusqu’à huit ans, en février 2009, au terme de procès contraires aux règles d’équité les plus élémentaires.


Publicités

Étiquettes : , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :